.

Arrêter la pillule

mercredi 4 avril 2018

Pourquoi j'ai arrêté de prendre la pilule


En 2017, j'ai pris une grande décision, celle d'arrêter les hormones. Depuis quelques années, la prise de certaines pilules est remise en cause de part les effets négatifs que cela peut induire sur le corps des femmes qui les prennent. C'est notamment le cas de la pilule que j'utilisais. Jasminelle, pilule de 4ème génération. Alors l'été dernier, j'ai pris la décision de terminer mes plaquettes et de passer en phase de sevrage dès la rentrée.


Mais alors, quelles sont les raisons qui m'ont réellement fait arrêter la pilule ?


J'ai commencé à prendre la pilule à l'âge de 17 ans, je l'utilisais depuis sans trop de soucis. Il y a 4-5 ans le scandale autour des pilules de 4ème génération m'a un peu mis la puce à l'oreille d'autant que chaque pharmacien que je croisais pour acheter ma pilule m'alertait à son sujet. Mais j'ai fait l'autruche. 

Arrêt pilule - the new blacck - blog


Très concrètement, l'année dernière, je me suis énormément renseignée sur le sujet, et prendre chaque jour un comprimé, un médicament donc, m'a dérangé. D'autant qu'il s'agit ici de la prise d'hormones qui viennent tout simplement ralentir le fonctionnement normal de votre corps et le dérégler.

Il est d'ailleurs certain qu'après une prise de pilule assez longue, il est souvent compliqué de tomber enceinte. Elle peut d'ailleurs parfois largement augmenté les risques d'être stérile, alors étant donné que je vieillis aussi, je préfère mettre toutes les chances de mon côté pour la suite.

Enfin, les deux éléments qui m'ont finalement complètement convaincu sont le prix de Jasminelle, et les effets secondaires que j'avais. Tout d'abord, Jasminelle n'était pas remboursée, chose complètement aberrante d'ailleurs, je ne comprends toujours pas pourquoi les moyens de contraception ne sont pas remboursés quels qu'ils soient ! Avec un coût entre 35 et 45 euros selon les pharmacies pour 3 mois, eh bien je peux vous dire que ça vous calme rapidement !

En plus de ça, j'avais l'impression d'être toujours triste, d'avoir toujours faim, et lorsque j'en ai parlé avec ma gynécologue, elle m'a confirmé que ce pouvait être des effets secondaires de la prise de la pilule. Alors si je rappelle que je souffre de troubles alimentaires depuis l'adolescence... Merci mais non merci ! STOP donc !


Comment j'ai arrêté ?


La pilule est un médicament et comme tout médicament le corps s'habitue, le corps va donc avoir besoin de se sevrer. Pour ma part, j'ai choisi d'en parler dans un premier temps avec ma gynécologue qui là dessus a été top et m'a bien dit "si ça ne vous sert à rien que ça vous dérange de la prendre, arrêtez ! Ca ne sert à rien de prendre des médicaments pour rien". 

Pour ma part, j'ai choisi de me sevrer petit à petit, avec une méthode de sevrage progressif. Mais par contre, je ne donnerai aucun conseil sur ces différentes méthodes car je sais qu'elles peuvent être controversées et donc je vous laisse vous renseigner et faire vos propres choix si ça vous intéresse :).

The new blacck - pilule - arrêt - effets


Les effets positifs de l'arrêt


Première chose, j'ai beaucoup moins de maux de tête, et ça ce n'est pas négligeable ! Il peut arriver que j'ai une migraine ophtalmique en milieu de mois, au moment de l'ovulation, mais rien de plus. 

Je n'ai presque plus de cellulite, alors bien sûr mon rythme de vie et ma pratique sportive ont aussi changé mais je pense que la pilule ici a joué un rôle important. 

J'ai aussi perdu un peu de poids, probablement lié à une sensation de faim constante plus faible. 

Je n'ai eu aucun dérèglement de mon cycle et d'ailleurs il n'a pas bougé, je suis très régulière et mon flux n'a pas bougé non plus. 

Je suis clairement aussi beaucoup moins déprimée qu'avant et les sautes d'humeur ont bien réduit aussi bien que les premières semaines aient été désastreuses !


Les effets secondaires de l'arrêt de la pilule


Le premier effet secondaire que j'ai eu, c'est une perte de cheveux impressionnante ! Au début, je n'avais pas fait le lien mais en discutant un peu du sujet autour de moi, je me suis aperçue que cela peut faire partie des effets secondaires. Jackpot. Ca a été très dur. Mais j'ai entamé une cure de compléments alimentaires et aujourd'hui mes cheveux sont plus forts, ont plus de volume et surtout ils poussent à une vitesse folle !

Parlons ensuite, de ce qui gâche encore presque tous mes réveils, l'acné hormonale. Je n'ai jamais eu un seul bouton adolescente. Mais l'arrêt de la pilule a été dévastateur. J'ai les hormones complètement détraquée et il ne se passe presque pas un jour sans qu'un petit bouton ou autre micro-kyste n'apparaisse sur mon visage. C'est vraiment très dur à accepter car je ne me suis jamais connue comme ça alors avoir ce visage à presque 30 ans, les boules. Pourtant, je n'ai pas envie de craquer et je veux laisser le temps à mon corps de s'équilibrer tranquillement.

Il y a aussi un effet secondaire dont on parle assez peu. La transpiration. Lorsque je prenais la pilule, je transpirais énormément, et pour un rien. C'était insupportable. Depuis que j'ai arrêté, je transpire beaucoup moins, mais je suis passée par un stade de transpiration odorante d'adolescente. Au secours ! Ca s'est vite rétabli donc je suis contente d'avoir tenu bon et d'avoir continué d'utiliser mes déodorants naturels !

Enfin, les SPM sont revenus à fond les ballons ! Les deux jours avant mes règles sont une espèce d'énorme vague d'émotions. C'est déstabilisant à chaque fois, je suis envahie par un espèce de malaise général et ça coïncide toujours.



Enfin ! Je suis tout de même très heureuse de cet arrêt. Je me sens plus investie dans mon corps et plus en accord. Ca fait un bien fou. Certains jours, je me demande si j'ai bien fait, mais je pense que oui. Je trouve ça génial que la pilule puisse être proposée aux femmes qui la souhaitent mais je soutiens aussi énormément toutes celles qui veulent s'en passer ! 


6 commentaires:

  1. Hé ben ! Ça en fait des changements que tu as pu remarquer, j'ai moins fait gaffe à tout ça depuis le jour où j'ai arrêté... Je me suis aussi retrouver avec de l'acné �� pas de boutons à 14 mais l'anarchie à 35 ans �� si c'est dur à presque 30 ans imagine à 35 ! Depuis ça c'est relativement calmé mais je n'ai pas retrouvé ma peau d'avant ��
    Par contre un point super positif : les migraines ! Libéré délivré comme dit l'autre, je m'en tapais 3 de 3 jours par mois pendant une période, c'était l'enfer, maintenant j'en ai une tous les 2/3 mois �� Et puis j'ai remarqué que mes cycles était passer à 26 jours, quasi même flux mais j'ai re découvert la joie des douleurs du premier jour ��... Par contre tu as bien raison de t'être penché sur la pilule et les effets. Cela fait maintenant 2 ans que j'ai arrêté la pilule et même en PMA je ne tombe pas enceinte... J'ai même regretté de pas l'avoir arrêté avant. Une chose est sûre, je ne risque pas de la reprendre ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire ma belle ! C'est effectivement un médicament qu'on prescrit à toutes les jeunes filles avec beaucoup trop de facilité sans nous prévenir des risques que l'on prend. Ca détraque bien notre corps et on s'en rend compte seulement lorsqu'on l'arrête ! C'est bien dommage ! <3

      Supprimer
  2. Ellen4:29 PM

    Je l'ai arrêté il y a environ 6 mois (pour les mêmes raisons), et ça fait 2 mois que j'ai de nouveau de l’acné bouhou Mais j'ai l'impression que c'est plus ou moins en train de s'améliorer. Je prends de l'Arrêbum, j'utilise un gel nettoyant à base de charbon actif et j'ai une crème "stop bouton dans les 4h" de Clairasil. J'applique aussi de l'Aloevera sur mon visage quand j'en ai l'occasion. Je pense que ce petit cocktail aide :)

    Pour le reste, j'ai moins de PMS qu'avant (genre, 0 en fait, je ne sens même plus mes règles arriver), mon ventre m'a l'air moins gonflé pendant mes règles (mais c'est peut-être grâce au sport aussi), mon cycle a l'air assez régulier (mais plus court, 24 jours), et je n'ai que un ou deux jours de règles (donc ça c'est top). En fait, à part les boutons, tout est pour le mieux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les effets positifs dans la vie de tous les jours sont impressionnants ! Et plus les semaines passent miex je me sens !

      Supprimer
  3. Azalée6:42 AM

    J'ai arrêté la pilule en février 2017 parce qu'avec mon homme, on a décidé que c'était le bon moment pour avoir un enfant. Les petits boutons par ci-par là n'ont pas été méchants mais sur l'aspect SPM, au secours... Ca commençait quelques jours avant l'arrivée des fameuses à coups de douleurs au ventre, bouffées de chaleur, vomissements, c'est tout le temps pareil, sachant qu'elles n'étaient pas régulières (une fois tous les deux mois environ). A côté de ca, j'ai été chez le gynéco à l'arrêt de la pilule, on a découvert que j'enchainai kyste sur kyste aux ovaires (+ papillomavirus...), bien sûr j'ai mené ma p'tite enquête et ai découvert que la pilule pouvait engendrer ce problème concernant les kystes, surtout qu'ils arrivaient et disparaissaient peu de temps après (une galère !). Bref. Après 8mois d'attente, j'ai fini par tomber enceinte mais une fois que ma grossesse sera finie, est-ce que je vais reprendre ma pilule ? J'en ai clairement pas envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends ! C'est un vrai poison, et pourtant moi qui ne souhaite pas d'enfants pour le moment je ne peux pas me résoudre à la prendre !

      Supprimer

 
Design by Studio Mommy (© Copyright 2015)