.

Interlude Littéraire : trilogie Muchachas - Katherine Pancol

vendredi 18 juillet 2014

Il est très rare que je lise de la littérature contemporaine, tout simplement car ce n'est pas le genre de littérature vers lequel je me dirige en premier. Je tente de m'y intéresser un peu plus, surtout en regardant des chroniques sur Youtube ou en lisant des chroniques sur certains ouvrages. Katherine Pancol, je l'ai découverte, il y a trois ans, au fil d'une discussion avec des collègues, je vous avais d'ailleurs fait ma chronique de la première trilogie ici. Je m'étais beaucoup attachée aux personnages, à Joséphine, Hortense et Zoé, alors quand j'ai su qu'une nouvelle trilogie sortait, j'étais très contente.

J'étais décidée à attendre la sortie de la trilogie Muchachas en format poche mais ma soeur, qui me connaît par coeur, m'a offert le premier tome à mon anniversaire, j'ai donc pu me jeter à corps perdu dans cette nouvelle trilogie qui traitait ,je le savais, d'un thème assez lourd, la violence aux femmes.


J'ai tout d'abord beaucoup aimé le premier tome, j'ai retrouvé la famille Cortès et Gary que j'aimais tant, et découvert, Stella, Julie, Ray Valenti et les autres. J'ai en fait été assez déstabilisée car je ne comprenais pas trop la relation entre ces deux histoires en parallèle, on comprend seulement le lien à la fin du tome, mais j'ai tout de même retrouvé la même excitation que dans la première trilogie.

C'est ensuite que cela se gâte, j'ai trouve le deuxième tome très long, difficile, laborieux, j'ai trouvé qu'il se passait beaucoup de choses pour pas grand chose (oui je sais c'est flou...). J'ai eu beaucoup de mal à avancer dans celui-là, tellement que j'ai assez peu de souvenirs de cette lecture bien qu'elle soit récente. La violence est survolée et certaines scènes sont à la limite du vulgaire, tellement loin du style de Pancol que je suis restée pantoise .

Quant au troisième tome, je suis rentrée plus vite dedans mais il m'a assez rapidement déçue. La dégringolade est trop rapide, trop loin de la vie réelle. Ce que j'aimais chez Pancol, c'est que j'aurais pu être Hortense ou Zoé à certains moments, là tout est trop, pas assez, trop facile, trop loin de ce que l'on peut vivre tous les jours. Les mots de Pancol ne sont plus les miens. Quant au point final de l'histoire énorme déception, que s'est-il passé dans ta tête Katherine à ce moment là? Un incendie? Vraiment? Trop facile.

Cela reste une lecture facile, que j'ai en général assez appréciée, le premier tome m'a fait passé un bon moment mais la déception avec les deux autres vient un peu entacher ma lecture. J'ai aussi eu l'impression qu'on avait coupé une histoire en trois pour faire trois tomes... peut-être pour le business?? Je ne sais pas trop. Dommage...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Design by Studio Mommy (© Copyright 2015)