.

Interlude Littéraire: Les Heures Souterraines - Delphine de Vigan

mercredi 12 juin 2013



" L'échec amoureux n'est ni plus ni moins qu'un calcul coincé dans les reins. De la taille d'un grain de sable, d'un petit pois, d'une bille ou d'une balle de golf, une cristallisation de substances chimiques susceptible de provoquer une douleur forte, voire insoutenable. Qui finit toujours par s'éteindre."

Oui je suis partie dans les Delphine de Vigan que voulez-vous, j'ai essayé de lire autre chose mais bizarrement, ils sont ce dont j'ai besoin en ce moment. Ce roman est brillant par sa beauté, sa profondeur et sa tristesse. Il raconte la vie, notre vie à tous, Paris, ces gens qui se croisent, ces destins abimés, et ces personne qui se retrouvent, se quittent et se croisent.

On découvre la descente aux enfers de Mathilde, la descente aux enfers dans une entreprise qu'elle n'aime plus mais à laquelle elle s'accroche, et Thibault, ce médecin allant d'appartements en appartements amoureux d'une femme qui ne l'aime pas.

On y découvre la solitude mais pas celle qui fait du bien, la souffrance morale à son paroxysme, les choses peuvent basculer à une vitesse, le harcèlement moral y est traité avec toute la violence qu'il comporte et nous met une bonne claque.

La fin, les dernières pages de ce roman m'ont un peu décues, comme si on tombait d'une falaise après avoir couru le plus vite possible en fermant les yeux. Mais peut-être était-ce la fin abrupte de Delphine de Vigan voulait à ces destins croisés, ces personnes fragilisés, et que tout à coup tout s'arrête...

Qui sait...

*


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Design by Studio Mommy (© Copyright 2015)