.

Interlude Littéraire: Summer and The City - Candace Bushnell

mercredi 30 janvier 2013



Pour de la grande littérature, c'est de la grande littérature... (joke bien sûr). Après le premier tome des aventures de Carrie, le second m'attendait gentiment dans ma bibliothèque, j'avais choisi consciemment de séparer les deux tomes par quelque chose d'un peu plus sérieux (ici). On retrouve donc ici, Carrie à New York, avec Samantha et Miranda que l'on retrouve assez différentes de ce qu'on connaît dans la suite... Une Samantha fiancée et une Miranda contre le fait de laisser rentrer le moindre mec dans sa vie (même dans son lit...). Charlotte ne fait d'ailleurs son entrée que dans les dernières lignes du bouquin.

Bizarrement, ce tome a été assez déstabilisant pour moi, je l'ai peut-être moins aimé, le processus de réflexion de Carrie autour de la perte de sa virginité m'a carrément ennuyé à mourir comme le fait qu'elle s'obstine à sortir avec un mec pouvant être son père. Je ne sais pas trop si je m'attendais à trouver les prémices d'une Carrie complètement fana de mode, je pensais que celle-ci prendrait un peu plus de place. Malheureusement, on retrouve un peu les mêmes histoires gnangnan mais à New York. J'aurais voulu une Carrie plus proche de ce qu'elle va devenir, une fille bien dans ses pompes, n'attendant après personne et surtout complètement indépendante (pas aux crochets des hommes). Du coup, un peu beaucoup de déception sur ce tome.

Bien sûr il reste très sympa à lire, mais à mon avis il risque de se perdre dans ma tonne de bouquins sans que je ne m'en aperçoive


Sinon concernant la série dont le 3ème épisode a été diffusé lundi soir aux Etats-Unis, pour le moment j'accroche pas trop mal bien que ce soit vraiment teenage. Le déroulement des faits et l'histoire ne sont pas vraiment fidèles au livre mais en même temps pour faire une série, il faut bien sortir des sentiers battus. Donc j'attends de voir...

Bises
*

Very Magic Chanel

lundi 28 janvier 2013


≠ Mais il faut pas que tu désespères, perds pas espoir

vendredi 25 janvier 2013



Parce que j'ai des potes trop cools, qui m'envoient des sons trop cools, je tombe toujours sur des petits trésors comme Fauve. Fauve c'est un projet collectif qui rassemble un mec beaucoup trop doué en vidéo et des musiciens pas mal dans le genre aussi. Fauve c'est aussi un Tumblr pas trop mal foutu qui permet aux instigateurs du projet de garder contact et d'intégrer les internautes à leur boulot.

Tout ça donne du bon son, des paroles pleines de sens, une écriture particulière, un style à part. Fauve c'est Fauve, je ne suis pas sûre qu'on puisse vraiment les comparer à quoi que ce soit. Bizarrement leurs textes ont un coté déprimants mais plein d'espoir en même temps. Aucun EP n'est encore dispo mais ils sont bien sûr en écoute sur youtube (et ci-dessous dans mon ordre de préférence). Sachez par contre que les titres sont dispos ici en téléchargement gratuit, alors allez-y sinon vous priveriez vos oreilles.

 







Interlude Littéraire: HHhH - Laurent Binet

mercredi 23 janvier 2013



Je suis toujours en train de me promener dans les couloirs d'une librairie à la recherche de nouveaux bouquins qui viendraient attendre dans mon étagère dans la liste des bouquins à lire. Ce jour-là, j'ai vu prix Goncourt, j'ai vu roman historique et j'ai vu seconde guerre mondiale, tout y était pour que je l'embarque.J'avais eu quelques mauvaises critiques de ce livre mais de mon côté, la seule chose m'ayant dérangé c'est le regard des gens dans le métro (forcément avec un nazi en couverture...).

Alors de quoi on parle?
HHhH ou Himmlers Hirn heißt Heydrich (non je ne parle pas un mot d'allemand en vrai) soit dans notre bon français Le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich. Le roman retrace l'opération Anthropoïde soit, l'assassinat par deux parachutistes tchécoslovaques, initié par Londres, du n°3 du régime hitlérien, Reinhard Heydrich.

Et mon avis?
Alors oui, comme ça, tout de suite ça peut paraître barbant, lourd, difficile à lire et tout ce qu'on veut. Mais pour ma part, ce fût tout l'inverse, j'aime beaucoup les romans historiques où l'esprit de l'écrivain se mélange un peu. Où s'alternent des pages de récit pur, de suppositions et d'interrogations de l'auteur. C'est un peu ce qui m'avait fasciné chez Claude Lanzmann avoir l'impression d'un certain mélange alors qu'en vérité tout n'en est que plus clair.

J'ai trouvé ce livre très bien documenté, j'ai appris pas mal de choses ne serait-ce que dans un contexte général sur cette période de l'histoire. D'ailleurs, je me dis à chaque fois que c'est scandaleux que tout le monde ne sache pas tout ça, ça éviterait surement certaines bêtises. Enfin je ne vais peut-être pas vous écrire un roman (c'est le cas de le dire mouahahah -_-), mais pour celles et ceux que l'histoire intéresse, qu'une façon un peu originale d'écrire attire, foncez!

Bises
*

Printemps seras-tu là?

lundi 21 janvier 2013


La neige ne cesse de tomber sur Paris depuis vendredi soir. Ce temps a tendance à me donner le sourire, je fais partie de ces grands enfants mais surtout de ceux que ça amuse de voir tous ces parisiens hésitant au moment de mettre un pied devant l'autre (quand ceux-ci ne sont pas restés cloitrés chez eux). Ceci étant, pour rassurer tous ceux qui se méfient de la blanche immaculée le printemps n'est tout de même pas si loin surtout chez MonShowroom. Les soldes, à peine à mi-parcours, se battent déjà avec les nouvelles collections un peu partout.


MonShowroom fait fort pour la collection prochaine avec un lookbook by Camille Seydoux (oui cette fille que je voudrais être, blablabla...) complètement fou qui te donne envie d'arrêter le monde tout de suite et de vider ton compte en banque comme si de rien était (et accessoirement de perdre 10 kg mais ceci est une autre histoire)...



Pas mal de nouveautés vont débarquer sur le site avec de nouvelles marques comme par exemple, Jolie Jolie par Petite Medingote que j'aime beaucoup, Maloles ou encore Rachel Zoe. Tout ça me donnerait presque envie d'être au printemps et pourtant Dieu sait combien j'adore l'automne et l'hiver. Il en faudrait presque peu pour me faire changer d'avis. Il y aura aussi bien sûr des produits en exclusivité Web.


Pour découvrir la collection en avant première, c'est ici!

Bises

Camaïeu vous cocoone

lundi 14 janvier 2013


Comme certaines d'entre vous le savent déjà peut-être, Camaïeu nous fait le plaisir de sortir sa collection cocooning, homewear du week-end à ne rien faire, doudous pour bouquiner au chaud etc... Forcément vous savez à quel point j'adore ça donc, il fallait que je vous fasse un petit billet pour vous en parler. Fût un moment de ma vie, je me fichais un peu de ce que je portais le dimanche, j'enfilais ce qui me passait sous la main sachant que je n'allais probablement pas sortir de chez moi. Aujourd'hui cela a un peu changé, je prends plaisir à prendre soin de moi et je trouve que ça passe aussi par se respecter un minimum même le dimanche, quitte à trainer, autant le faire joliment


Du coup, j'ai toujours un peu plus envie de jolis pantalons doudous, qui resteront confortables sans en perdre le côté nana quand même. Autant vous dire que depuis que je vis à Paris, Monoprix, Oysho ou même Etam (oui l'aspect gigantesque de la boutique Rue de Rennes m'a vraiment impressionné la première fois) sont devenus mes meilleurs amis là dessus. Heureusement que mon budget n'est pas extensible, je vous explique pas les dégâts sinon... Alors à l'annonce de la collection Camaïeu, je me suis dit "Youpi". Camaïeu c'est un peu la marque trop coolos où on peut trouver de jolis petits basiques à petits prix et vu la collection, ça ne présage que du bon, sauf pour mon porte-monnaie....

Et vous que pensez-vous de la collection? Avez-vous déjà craqué?

Bises
*

Inspiration

vendredi 11 janvier 2013












*



Interlude Littéraire: Le Journal de Carrie - Candace Bushnell

mercredi 9 janvier 2013



Bizarrement alors que pendant nos vacances, nous sommes censés avoir plus de temps pour nous, et donc censés pouvoir avoir des lectures un peu plus sérieuses et profondes, j'ai choisi pour ma part de passer à quelque chose de plus futile. Soit une lecture, facile à lire, mais surtout un univers qui me plaît. Alors comme ceux qui me connaissent le savent, je suis complètement fan de S&TC, je dois connaître à peu près par coeur tous les épisodes, films etc... Ce qu'il fait que je me retrouve à comparer à peu près tout ce qui se passe dans ma vie à ça... (je sais ça craint). Bref passons, je me suis donc plongé dans Le Journal de Carrie et trois jours plus tard, terminé. Un peu de fraîcheur bienvenue pour cette fin d'année 2012.

Ici, nous sommes plongés dans le milieu des années 80 et nous retrouvons une Carrie Bradshaw presque méconnaissable. On peut retrouver toutes les histoires que l'on a pu vivre durant notre période lycée, des amitiés, des amours, des trahisons... On trouve aussi une Carrie à la période où elle prend conscience de ce qu'elle voudra réellement être plus tard, et donc un passage d'une adolescente un peu perdue et parfois rejetée à une nana bien dans ses pompes qui s'apprête à conquérir New York. Comme il est très justement écrit:

"Connaître son heure de gloire au lycée, c'est le pire qui puisse arriver. Ensuite, ça va en se dégradant, jusqu'au bout."

Ce livre n'est pas une oeuvre d'art, mais c'est un bon divertissement qui met en place la suite de l'histoire et il se termine avec la rencontre avec Samantha Jones, ne me reste plus qu'à lire le second tome afin de découvrir le début des aventures de Carrie à New York ainsi que sa rencontre avec ses trois acolytes.

Pour celles (et ceux) que ça intéresse, la série The Carrie Diaries devrait commencer le 14 Janvier sur CW ;).


Bises
*

O.P.I Euro Centrale

lundi 7 janvier 2013



Un petit article pour commencer la semaine en couleur avec la collection d'OPI à venir, complètement à tomber, ça va faire mal au porte monnaie, autant vous le dire. La collection devrait sortir en mars /avril, je vais me jeter dessus comme une furie (oui car je suis passé à côté du The Living Day Lights de la collection Skyfall, ce qui m'a d'ailleurs valu une tentative de suicide, je t'ai dit, je suis futile). 


Cette collection printemps-été, se compose de 12 coloris inspiré par 4 pays d'Europe Centrale (Pologne, République Tchèque, Roumanie, Hongrie) comme le nom de la collection l'indique (surtout ne dîtes pas Europe de l'Est, les polonais seraient les premiers à vous en faire voir de toutes les couleurs ;)). Pour ma part, j'ai quatre favoris, Polka.com (en First first first), les deux suivants sur la première image, ainsi que My Vampire is Buff.

Cela me conduit à mon tour à vous présenter la vidéo de a marque OPI Instinct of Color extrémement représentative de l'esprit de la marque.


Que pensez-vous de cette collection? Y-en a t-il un qui vous fait plus de l'oeil?

Bises
*

Interlude Littéraire: Anna Karénine - Léon Tolstoï

mercredi 2 janvier 2013



Tout d'abord, je ne dérogerai pas à vous souhaiter une bonne année et de bonnes choses pour l'année 2013. Je commence l'année de façon assez sérieuse puisque j'ai pris beaucoup de temps pendant  les vacances pour lire et notamment finir Anna Karénine de Léon Tolstoï. C'était la première oeuvre que je lisais de Tolstoï, j'ai toujours pourtant été très attirée par les écrivains russes et pourtant je n'avais jamais passé le pas. Ce livre rentrait dans la catégorie des livres placés sur une petite liste de recommandations d'une amie. Le verdict est qu'aujourd'hui j'ai envie de dévorer toutes les oeuvres de Tolstoï tellement son écriture m'a plu.

Revenons un peu sur l'histoire en elle même pour ceux qui ne connaitraient pas encore:
Anna n'est pas qu'une femme, qu'un splendide spécimen du sexe féminin, c'est une femme dotée d'un sens moral entier, tout d'un bloc, prédominant : tout ce qui fait partie de sa personne est important, a une intensité dramatique, et cela s'applique aussi bien à son amour. Elle n'est pas, comme Emma Bovary, une rêveuse de province, unefemme désenchantée qui court en rasant des murs croulants vers les lits d'amants interchangeables. Anna donne à Vronski toute sa vie. Elle part vivre avec lui d'abord en Italie, puis dans les terres de la Russie centrale, bien que cette liaison 'notoire' la stigmatise, aux yeux du monde immoral dans lequel elle évolue, comme unefemme immorale. Anna scandalise la société hypocrite moins par sa liaison amoureuse que par son mépris affiché des conventions sociales.

Mon avis:
Ce livre est magnifique, le fil de l'histoire m'a semblé assez peu éloigné de Belle du Seigneur finalement, deux mille pages et une fin dramatique pour les deux. La plume de Léon Tolstoï est magique, il n'y a aucune lourdeur, tout se lit facilement même les passages les plus encombrés, sur l'économie et la situation de l'époque en Russie. J'ai adoré les passages de questionnements d'Anna qui l'a font aussi basculée dans un état proche de la folie. Cette histoire est tellement proche de la réalité, des sentiments que l'on peut ressentir que cela en devient troublant et la qualité d'analyse du questionnement constant de la femme est également très impressionnante surtout écrite par un homme. Rentrer à ce point dans l'histoire d'une famille est bouleversant, aucune vérité n'est oubliée. C'est une oeuvre passionnante et je remercie donc toutes les personnes qui me l'ont conseillée, je peux vous la conseiller à mon tour!


"Toutes les familles heureuses se ressemblent. Chaque famille malheureuse, au contraire, l'est à sa façon"


Il me plairait bien de voir les adaptations avec Greta Garbo, Sophie Marceau et Keira Knightley dans le rôle titre.

Bises
*


 
Design by Studio Mommy (© Copyright 2015)