.

Signé Chanel

vendredi 9 novembre 2012



Souvenez-vous, il y a une semaine, je commençais ici une série d'articles un peu particulière. Je continue donc de partager avec vous les prêts qui m'ont été faits. Voici venu le temps de Chanel. Chanel dont je dois connaître l'histoire par coeur, Gabrielle Chanel représentant pour moi tout ce que femme doit être.

Signé Chanel est un documentaire de Loïc Prigent, Monsieur Loïc Prigent. Celui-ci se découpe en 5 épisodes de 25 minutes découpés selon les étapes de préparation du défilé Haute Couture Chanel. Le documentaire retrace la période de construction de la collection et du défilé, soit environ un mois entre le moment où Karl Lagerfeld remet les croquis et le soir du défilé. Il est très intéressant de voir ce film, même pour les personnes peu attachées au milieu de la mode, car on voit l'établissement de la collection non pas avec un oeil "people" mais avec l'oeil des couturières, de toutes les petites mains travaillant à l'épuisement pour la célèbre maison Chanel. Nous avons affaire ici, à tous les protagonistes existants et non pas seulement ceux dans la lumière.


Je savais que Karl Lagerfeld avait un respect sans pareil pour celles et ceux avec qui il travaille chaque jour chez Chanel, mais j'ai été encore bien agréablement surprise de cette humanité. Les couturières ont leur mot à dire et le respect et la profonde amitié dans le travail sont présents tout au long du documentaire. On prend alors véritablement conscience du fait que l'idée a beau venir de "Monsieur Karl" comme elles l'appellent, les créations finales sont en vérité une travail commun entre Karl Lagerfeld et ses petites mains, et pas seulement un ordre donné à des employés. Il est très intéressant de voir ce revers. Je pense que c'est ce que j'ai le plus aimé, l'humanité cachée derrière cette maison nous faisant toutes rêver.


Le personnage de ce documentaire qui restera gravé dans ma mémoire pour de bon est bien Mademoiselle Pouzieux. Oui, je dis personnage car cette femme a su séduire Coco Chanel grâce à ses gallons mais surement aussi grâce à ce caractère franc et excentrique. Mademoiselle Pouzieux vivait à la campagne et avait un savoir faire que personne n'avait jamais réussi à reproduire malgré le fait que Chanel ait fait envoyer des stagiaires chez elle pour apprendre les règles du tissage des gallons.Elle continuait donc de dormir 2 heures par nuit à chaque nouvelle collection. Aujourd'hui Mademoiselle Pouzieux est décédée et a malheureusement emmené avec elle tout ce savoir faire si spécifique à la maison Chanel.

C'est donc un documentaire extrêmement passionant et tout aussi émouvant que j'ai découvert là et que je vous recommande donc. C'est là le génie de Loïc Prigent, ne pas montrer seulement le luxe d'une maison de couture mais aussi et surtout sa réalité.

Bises
*


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Design by Studio Mommy (© Copyright 2015)