.

Interlude Littéraire : Mansfield Park - Jane Austen

lundi 20 août 2012


Le blog a pris ses vacances, même si moi non. Je reviens donc avant la rentrée (september issues, nouvelles collections, rentrée littéraire tout ça tout ça) pour vous faire un petit article si cher à mon coeur, un article littéraire. (Ouaiiiii, on saute en tapant dans ses mains, youpiiii). Cachez votre joie les amis. 


Aujourd'hui, c'est de Mansfield Park dont je vais blablater tout au long de cet article. En effet, j'ai mis toute ma motivation pour terminer ce livre, je ne me laissais en effet, plus vraiment le temps de lire. J'ai donc retrousser mes manches, écarter l'iphone et l'ordi pendant quelques heures et éloigner mes écouteurs dans le métro pour arriver à bout de ce petit chef d'oeuvre.

Tous ceux qui me connaissent un peu personnellement savent que je suis une grande fan de la littérature anglaise et en particulier bien sûr de Jane Austen et des ses histoires d'amour loufoques. Il faut dire que, j'étais tombée tellement amoureuse d'Orgueil et Préjugés que j'ai du le lire, relire environ une dizaine de fois :s. Alors bien sûr, doucement mais sûrement j'alterne mes lectures pour compléter et terminer toutes la collection. Cette fois, c'est donc Mansfield Park que j'ai sorti de ma bibliothèque pour m'atteler au roman le plus expérimental de Jane, celui où on ne s'attache pas si facilement à l'héroïne.

Il est vrai qu'en commençant la lecture de cette histoire se déroulant au domaine de Manfield Park, j'ai été un peu déroutée sans savoir comment l'expliquer. J'ai bien sûr tout à fait reconnu la plume Austen mais il y avait quelque chose de différent. La froideur et la douceur se mêle dans ce livre mais je ne saurais l'expliquer plus en détail.

Résumé de l'oeuvre:
Fanny Price a été acueillie à Mansfield Park par son oncle et sa tante alors qu'elle avait 10 ans, ceux-ci souhaitant rendre service à sa mère qui, ayant fait un imprudent mariage, avait de la difficulté à faire vivre sa nombreuse famille.  Elle grandit donc auprès de ses deux cousines - Maria et Julia - et ses deux cousins - Tom et Edmund - tout en étant toujours traitée comme une parente inférieure par tous à l'exception d'Edmund.   La très vertueuse Fanny voit bientôt ses sentiments pour Edmund passer de la simple affection à l'amour mais l'arrivée à Mansfield de Miss Crawford - de laquelle s'éprendra Edmund - et de son frère viendra causer beaucoup d'émois aux habitants de Mansfield Park. 

J'ai bien sûr comme d'habitude aimer la façon dont Jane Austen dépeint sa société, les relations extrêmement compliquées entre les personnages tous enfermés par leur milieu social et par leurs propres sentiments. Ce que j'ai aussi adoré c'est qu'aucun des personnages n'est lisse, ils ne sont pas seulement bons ou mauvais, on pourrait tout autant s'attacher à Mr Crawford qu'à Edmund ou encore à Fanny ou Melle Crawford, les personnages ont chacun leurs différents côtés.

Par contre, l'attitude de Fanny est parfois un peu déroutante, on ne voit pas trop où cela va nous mener et Edmund ne vaut pas un Mr Darcy, ce n'est pas un personnage sexy du tout. Tout cela nous mène à une fin que je n'aurais pas vu comme ça mais avec Jane Austen, c'est ce qu'il y a de bien, elle crée toujours la surprise. En tout cas, pour ceux et surtout celles qui ne l'ont pas encore lu, je Conseille, rien que pour la surprise et l'aspect déroutant du déroulement des faits.

Voilà. Bises.
*


PS: Merci à vous tous de me supporter et de toujours revenir aussi nombreux.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Design by Studio Mommy (© Copyright 2015)